mardi 10 août 2010

Sensible, moi? édité



Un grillon s'est faufilé au sous-sol, je ne sais trop comment. Depuis au moins trois jours, son chant se fait entendre. Nous l'avons cherché en vain. Il agonise, le pauvre. Cela me rend tristounette.

Je crois que je vais retourner déplacer quelques objets pour voir si je n'arriverais pas à le sauver ...

*soupirs*

****

Finalement, ce sauvetage de grillon s'est transformé en mission pour moi et Grande Ado. Revenue vers les vingt-trois heures d'un rendez-vous avec le bel emballeur, elle m'a trouvé en pleine quête. Toutes deux l'oreille tendue dans le silence, nous avons épié la moindre stridulation de l'insecte, dont la sonorité nous semblait faiblir de minute en minute. Le malheureux semblait en bout de course.

Finalement, notre analyse nous a amené à le localiser entre les deux fenêtres thermos. Impossible d'ouvrir de l'intérieur, les fenêtres étant munies d'un dispositif contre le vol. Il a donc fallu se résigner à une expédition sur le terrain, en pantouffles dans l'herbe humide, la voute étoilée au-dessus de nos têtes. Elle tenait la source de lumière, je cherchais à l'aide d'une petite brindille à la base de la fenêtre, encombrée de débris. Nous étions déterminées à faire cesser cette triste agonie.

Finalement, nous avons localisé notre victime. Non pas un seul grillon, mais deux, pris au piège entre le mousticaire mal ajusté et la fenêtre. Ils étaient encore très vigoureux ;o)

Notre contentement était beau à voir alors que nous étions à regagner la maison dans la nuit. Cela prenait deux insectes pour unir une mère et sa fille l'espace d'une mission de sauvetage. C'est que je ne la vois plus tellement ma Grande Ado. Entre le travail et les amours, elle nous délaisse un peu. C'est l'âge, je sais bien! Mais c'est difficile pour le coeur d'une maman d'avoir l'impression d'en "perdre" une.

Nous nous souviendrons de cette nuit chaude, et des deux grillons que nous avons rendus à la vie. C'est peut-être celà qu'il me faut faire, c'est peut-être un message: libérer ma petite bête devenue grande pour que son chant puisse aller ravir d'autres oreilles?

6 commentaires:

Lionne a dit…

Dans ce cas, va peut-être falloir ouvrir les murs... Ils passent par le moindre interstice ! J'en ai souvent entendu, coincés dans un mur...

La Mère Michèle a dit…

Ce fut simple heureusement!! Ils étaient (2) coincés entre les carreaux de fenêtre ;o)
Eh long time no see! Comment vas-tu?

Une femme libre a dit…

Quelle belle analogie! J'adore. J'en suis là aussi avec ma Seize ans. Laisser s'envoler la poulette, tout doucement...

Valérie a dit…

J'aime beaucoup cette histoire... Il y a matière à réflexion!

La Mère Michèle a dit…

Hihihi ce n'est pas à proprement parler une histoire, c'est ma Vie, qui dépasse la fiction *lol*

Joan Durand a dit…

Moi aussi j'ai un 17 ans qui quitte le nid... je me sens tellement fière et, en même temps, il me manquera tellement. Dure, dure, la vie de parent d'ado...

Related Posts with Thumbnails