jeudi 10 juin 2010

Mots d'ado!



Grande Ado travaille maintenant comme caissière pour une grande chaîne de supermarchés. En nous voyant rentrer avec l'épicerie hier soir, elle a demandé si nous avions eu la gratuité de la semaine. Contemplant la quantité plutôt modeste de denrées sur le comptoir, je lui ai affirmé que oui, malgré les apparences. Elle me déclara alors: "Oh maman je sais que ça monte vite! J'ai passé deux ou trois articles l'autre jour et paf, total de vingt cinq dollars!".

Que voilà une constatation douce à mon oreille de banque à pitons ;o) Je peux espérer que cet emploi lui apprendra la valeur des vivres que nous rapportons chaque semaine dans le garde-manger, et dont elle se repaît en tout ignorance.

;-)

Non pas que je répugne à nourrir mon adolescente en fin de croissance. Mais j'estime qu'il est toujours bon de prendre la juste mesure des choses. Quand elle nous dit qu'elle ira en appartement et survivra avec quelques dollars pour la nourriture, elle n'a pas encore subit l'épreuve de la réalité. Quand on lui dit que le ravitaillement nous a mis à sec, et qu'il ne reste plus d'argent ce budget-ci pour la crèmerie, je suis contente de savoir qu'elle comprendra.

11 commentaires:

Grande Dame a dit…

Un juste retour pour les parents, des mots pareils !

Ici, l'ado a rempli sa première demande d'emploi cette semaine. Quelque chose me dit que lui aussi en tira autre chose qu'un chèque de paie...;)

Manon a dit…

La valeur des choses ça s'apprend comme le reste!

C'est bon que Grande Ado puisse s'en rendre compte par elle-même maintenant ;)

Ça me rapelle l'histoire quand j'ai obtenu mon permis de conduire! Mon père, sachant ce qu'il faisait et ne voulant pas jouer au taxi, a acheté un autre véhicule (usagé, un beau mercury marquis 1983 gris, traction arrière) pour moi et ma soeur (on se le partageait et on partageait les coûts). Il a déboursé le coût de l'achat initial, mais nous devions payer, assurances, immatriculation, entretient régulier au garage et évidemment notre essence. J'ai appris pas mal vite ce que ça coutait faire rouler un véhicule. Pas question d'avoir un accident et ajouter d'autres coûts! Et je suis tombée sur des réservoirs d'essence vide pas mal vite :o) (je sais ce qui m'attend avec mes enfants!)

En passant, j'ai dit faire rouler hein, pas financer et faire rouler!!! Si je me rapelle bien, il avait dû débourser environ 1000$ pour le véhicule. Mais il voulait vraiment pas jouer au taxi... C'est moi et ma soeur ensuite qui trimballait notre frère plus jeune.

La Mère Michèle a dit…

C'est fou comme les jeunes ont la pensée magique!

Un petit bain de dure réalité a de quoi convaincre ;o) Véhicules, nourriture, toit, une fois ces trois besoins comblés, bien souvent il faut économiser pour le reste! C'est bien à quelque part pour eux d'entrevoir un peu notre fardeau, avec justesse.

Ça modère les envies de grandeur ;o)

Éléonore a dit…

Bien ta fille a déjà appris quelque chose d'important !

C'est comme quand ils payent leurs vêtements ils découvrent que ça monte vite !

Manzelle photographe (donc ma plus jeune) commence à La Senza cette semaine cette semaine. L'an passé elle a fait la section jardin du wall mart, ouf apprentissage à la dure, vent, pluie, froid.

La Mère Michèle a dit…

Ça me fait penser que Grande Ado l'a trouvée dure en camp de jour l'an passé! Vent, pluie, froid comme tu dis, et chaleur en plus.

C'est le fun de les voir aller, ça leur donne une petite indépendance.

Grande Dame a dit…

OMG ! "TiREra !"

Joan Durand a dit…

Ah! ben dis donc, ça fait du bien de lire ça. J'espère que mon Fiston se trouvera un travail à l'épicerie, lui aussi!

Mamantroispointzero a dit…

Je suis tellement d'accord avec toi. C'est important qu'ils apprennent la valeur de l'argent.

Looange a dit…

Wow, moi aussi j'ai hâte que mon fils apprenne.

Tant mieux si cette belle expérience lui apprend quelque chose de quand même positif ;)

shaton a dit…

Je trouve que tu as raison !
Toutefois, je fait partie des gens qui ont vécu une fin d'adolescence "frugale", en appartement avec deux colocataires. Avec 2kgs de pâtes et 500g de café, nous faisions la semaine...
Nécessité fait loi, de toute façon.

Claudia a dit…

J'ai sursauté il y a quelques semaines quand une connaissance m'a dit que sa fille (16 ans) ne voulait rien savoir de travailler dans un resto pcq ça pue et qu'elle serait obligée de travailler les soirs de fin de semaine... En fait, sa fille ne voulait pas travailler du tout sauf si c'était dans un magasin de musique (style Archambault). Assez restrictif comme critères. Ayayaye!

Related Posts with Thumbnails