samedi 18 septembre 2010

La grâce.. et l'énergie!




Il y a déjà quelques semaines, en ouvrant le journal, un petit pamphlet chute à mes pied. Comme je suis une personne extrêmement "sensitive", je me porte toujours à la rencontre de ce genre de signes. Me saisissant du dit papier, je me rend compte qu'il s'agit d'une école de danse de la région. Une petite école, pour de petits enfants, rien de professionnel bien qu'on puisse aisément concevoir qu'il faille un début à tout, même pour les étoiles

Alors que je feuillette, je tombe sur la photo d'une petite fille en tutu rose, dont la ressemblance avec Petite Fleur me frappe instantanément. Sans réfléchir, je compose le numéro et me voila en ligne avec une dame charmante qui m'annonce qu'ils ont justement ouvert un groupe supplémentaire car le reste était plein, et que pour le groupe en question, il ne reste que trois places. Je réserve illico, sans même m'enquérir des frais. Voilà que ma trois ans fera sa première expérience de la collectivité, puisqu'elle ne va pas en garderie.

Le premier cours a eu lieu la semaine dernière. Elle a revêtu son petit uniforme "d'entraînement", les tutus étant réservés aux spectacles. Dans la cohue des parents un peu anxieux et des enfants fébriles, mon petit bout de femme a pris son rang un peu timidement, mais avec une détermination qui m'a fait fondre de satisfaction. Sans attendre le signal, elle s'est mise à avancer avec curiosité vers les salles. La professeure s'est empressée de la "récupérer" d'une pression de la main sur sa petite tête. Voilà que le ton était donné ;o)

Au sortir de la session, je me suis rendue aux nouvelles. La demoiselle en collants avait le sourire aux lèvres.

-"C'est Petite Fleur?"
Je lui répondis à l'affirmative par un hochement de tête.

-"Elle a énormément ...d'énergie!" s'est-elle empressée d'ajouter, avec l'air de chercher ses mots. "Il fallait toujours la ramener dans le cercle, lui dire de cesser de poser des questions pour se concentrer sur l'action...".

Je lui ai alors mentionné son jeune âge par rapport au groupe. Elle aura trois ans dans quelques semaines alors que plusieurs ont dépassé ce stade il y a longtemps. Et puis, jamais nous avons contrainte à un effort de la sorte: écouter les consignes dans un groupe!!

Devant ces précisions, l'enseignante s'est montrée conciliante et confiante pour les prochaines semaines. De toute façon, que l'expérience soit un succès ou non, je l'envoie justement pour qu'elle progresse dans sa concentration et sa capacité à obéir à une demande. Que cette concentration passe par des mouvements corporels me semble la meilleure chose à cet age. Il n'y a rien d'abstrait dans les sautillements ou le jeu de la statue!


*update du cours de cette semaine*

Rebelote, l'entrée dans l'agitation. Petite fleur se serre un peu plus entre mes jambes alors que nous sommes assises sur le sol, attendant le signal. Je suppute une hésitation mais je me vois détrompée quand, à l'appel de l'enseignante, ma fille se lève comme un ressort tendu qui se libère et va se positionner bonne première dans le rang, précédant toutes les autres grandes filles du cours.

Parce que des enfants font la crise pour ne pas assister au cours, la porte demeure entrouverte après le début du cours. J'aperçois alors ma petite princesse immobile parmi ses compères occupées à une série d'exercices d'étirements. Elle ne semble rien comprendre. "Trop jeune", me dis-je. Ou encore, lunatique, comme je l'étais. Sur cette constatation un peu déstabilisante, je me vois privée de mon observatoire alors que la porte se referme sèchement. Je retourne m'assoir tout en tentant de me répéter qu'il est tout à fait normal qu'une enfant de cet âge soit en décalage: c'est un cours trois-quatre ans, elle n'a pas encore trois ans comme je l'ai dit plus haut.

N'en pouvant plus, au milieu du cours, je me lève et entrebâille la porte, assurée de passer inaperçue en raison de la musique assourdissante. J'aperçoit ma ballerine, chignon relevé, bien affairée à jouer au jeu de la statue, attentive juste ce qu'il faut. Mon bébé, déjà, vole sans moi. Sa force de caractère, bien camouflée sous une habituelle timidité, s'affirme en grand. Petit coup au coeur. Ce n'est plus un bébé. Ça y est, la roue des ans commence à tourner, et bientôt je perdrai le compte de ses tours, qui mènent toujours plus loin, qui avalent les semaines et les mois tout comme le sont les kilomètres de route lors d'un long voyage.

Verdict de l'enseignante: elle était beaucoup plus attentive cette semaine! Bravo mon amour!

Aventure à suivre!

4 commentaires:

Maman à bord a dit…

C'est vraiment super... d'autant plus que ta fille est dans les plus jeunes du groupe. Bravo!

Laluna a dit…

Ça me rappelle tant et tant de souvenirs !
Je me souviens de mes petits collants blancs, avec mes souliers roses en cuir, et de mon petit costume noir !
Comme j'avais été déçue de ne pas pouvoir mettre le tutu dans les cours !
J'avais 4 ans.
J'ai adoré ça jusqu'à mes 12 ans...
Ensuite est venu la danse aérobique et le ballet jazz... et les garçons...
alors fini le ballet, les rêves de tutus !!!
(j'aurais ouvert la porte moi aussi... trop tentant de regarder voir si tout va bien !!!!)

maman toute croche a dit…

Ca m'a donné un choc, elle a l'âge de Moyenne puce et elle est assez grande! Moi qui pensais devoir attendre encore deux ans avant de l'inscrire à une activité ou elle pourrait se débarrasser de son énergie débordante! J'aime bien ton blog!

La Mère Michèle a dit…

Maman toute croche: c'est trois ans mais comme elle était si près de les avoir, ils l'ont acceptée pareil ;o) Bienvenue!!

Luna: tu sembles avoir conservé de bons souvenirs de ces moments!!!

Related Posts with Thumbnails