dimanche 17 janvier 2010

Libération




Je n'en ai pas parlé beaucoup, car je n'avais pas le coeur à la fête, mais nous connaissons actuellement et temporairement quelques problèmes d'approvisionnement budgétaire en raison d'une erreur dans la demande de prestation d'assurance chômage de l'Homme. Le lecteur habitué ne l'ignore pas, Petit mari est maçon. Janvier et février sont donc des périodes mortes auxquelles il faudrait idéalement parer bien à l'avance, et pendant lesquelles la vie se fait nettement plus frugale.

Peu avant Noël, je m'étais mise à porter davantage attention à nos dépenses familiales, notamment en matière de nourriture. Peut-être est-ce un ancien réflexe d'enfant élevée dans une famille aisée, mais toujours est-il que je ne regardais jamais vraiment avec attention les spéciaux, je ne "stockais" pas vraiment non plus. Aucune planification particulière. Bien sûr, ce n'est pas que je dépensais sans compter: forcément on doit avoir une certaine discipline quand on est maman au foyer d'une tralée avec un seule salaire, celui de l'Homme. J'y allais au jour le jour, et au goût du jour, tout simplement. Il faut dire aussi que ma fibre scientifique en matière de nutrition m'éloigne de la consommation de fast-food (souvent moins cher) et de la nourriture bas de gamme peu nutritive (ex: le congelé commercial en remplacement du frais, la charcuterie, etc). En d'autres termes, nous mangeons le plus souvent santé. Très peu de viande rouge, pratiquement jamais de charcuterie, du bio pour certains produits, etc. Difficile de cadrer de telles préoccupations avec un budget et une liste établie à partir des spéciaux.

Pourtant, je me suis livrée à un exercice du genre, peu avant les Fêtes. Et je dois avouer que je perdais au change à ne pas avoir tenté la chose par le passé. En novembre, j'ai commencé à acheter de ce que je prévoyais nécessaire pour les vacances des Fêtes, en quantité raisonnable, de façon à répartir mes achats sur une plus longue période d'allocation de fonds. Je suis tombée sur des essentiels à rabais, certes. Je me rappelle avoir acheté de notre bûche favorite à 3/5.00 et il m'en reste encore une au congélateur. Les quatre dindes à 0.77/lb nous ont nourri une bonne partie du dernier mois, il en reste une au congélateur qui sera cuite sous peu. Etc.. Vous voyez ce que je veux dire? L'idée n'est pas de courir absolument tous les rabais, mais de planifier à long terme ce dont on va avoir besoin et de l'obtenir au meilleur prix possible. Profiter de ce prix lorsqu'il passe est un réflexe salvateur.

Le titre de ce billet est libération. Faire un peu d'économie familiale a été libérateur à bien des points de vue. Le fait d'effectuer tous ces achats à l'avance me permet de créer des menus sur quelques jours sans avoir à mettre les pieds à l'épicerie ($). C'est vraiment réconfortant de savoir qu'on ne se pose plus la question qui tue chaque soir, et qu'en plus, on nourrit sa famille sans se faire manger la laine sur le dos par les grandes chaînes. Économie se faisant, je me retrouve de surcroît avec une abondance de denrées et de choix qui crée une impression de richesse là où auparavant, il n'y avait qu'impuissance et irritation devant les tablettes vides du frigidaire.

Pour en revenir à notre période creuse, c'est grâce à elle que je réalise cette semaine tout le bien fondé de ma démarche. Nous attendons des sous qui ne viennent pas depuis au moins deux semaines. Pourtant, de façon surprenante, je n'ai eu recours au crédit (et oui, quand le porte-feuille est vide il l'est vraiment!) qu'une seule fois et pour un tout petit montant, afin d'approvisionner les essentiels (couches, lait, fromage, oeufs). Nous avons connu des hivers autrement plus pénibles pour ce bout de plastique, tant notre manque de préparation budgétaire nous nuisait. Mes réserves baissent, certes, mais elles sont là pour ça: pallier aux périodes creuses!!! Je n'ai pas manqué de tout ce qu'il me fallait pour concocter des desserts délirants, et de bons repas santé. Chaque fois que je mettais la main sur une denrée achetée intelligemment à bon prix, je me félicitais d'avoir été aussi sage, et je me promettais d'être encore mieux préparée l'an prochain, forte d'une réserve que j'aurai accumulée et gérée toute l'année, cette fois. Facile avec les produits non-périssables, souci de rotation pour les denrées périssable, mais au final= économie!

Libération aussi parce que nous avons familialement vaincu dans les deux dernières années un démon qui nous affligeais tous, et qui vidait notre porte-feuille mieux qu'une période creuse puisse le faire. Je nomme le coupable: le restaurant. Un manque de planification au niveau des repas entraîne sans faillir une panique au moment des heures critiques de fin de journée où chacun en a son truck. Facile d'aller enrichir le Subway en de telles circonstances. Et bien, je ne peux me rappeler le dernier restaurant que nous avons fait en famille. Les enfants ne le réclament même plus! Par les années passées, il nous est arrivé de comptabiliser jusqu'à 60$ de restauration rapide par semaine, ce qui représente un paiement d'auto par mois!!!! C'était il y a trois ou quatre ans, quand nous avions seulement les deux grandes. Il va sans dire qu'il nous fallait remédier à cette béquille alors que nous envisagions d'agrandir la famille! Ce que nous avons fait! Prenez le temps de scruter vos habitudes en matière de restauration, peut-être aurez-vous des surprises.

Bref: simplement en y regardant de plus près en matière de consommation, j'ai pu faire la multiplication des pains et éviter que notre situation financière ne se dégrade. De plus, j'ai rendu plus agréable le quotidien alimentaire de chacun. Ça en valait vraiment la peine. Me restera à rebâtir mes "réserves" quand les fonds rentreront. Je pense que je viens d'ajouter une corde solide à mon arc de gestionnaire familiale. Une corde qui peut sembler évidente pour bien des gens qui la possèdent déjà, mais qui est un nouvel acquis pour moi: prendre soin des intrants et des sortants. Ce n'est qu'un début, par ailleurs.

16 commentaires:

Emgee a dit…

Ta démarche demande beaucoup de discipline et je t'admire ! J'ai la même philosophie que toi, mais hélas pas autant de discipline. Néanmoins, te lire m'encourage dans mes efforts, MERCI.

Christine (Maman Chouette) a dit…

Je suis dans le même processus que toi... et c'est une révélation pour toi !

La Belle a dit…

C'est une belle discipline que de faire toutes ces planifications en vue d'une période plus difficile. Je vous félicite de pouvoir en faire autant !

Je devrais prendre exemple sur vous parfois ! Avant, nous mangions ce qu'il y avait en spécial à l'épicerie, mais maintenant depuis que je travaille, nous avions moins le temps alors nous achetions toujours dernière minute et au bout du compte, je crois que ça nous a coûter plus chère.

J'espère recommencer mes bonnes habitudes lors de mon congé de maternité où mes revenus auront diminué et me forceront à être plus planifié !

grenouille verte a dit…

quelle détermination .....ça prends juste de l'organisation finalement ! malheureusement ,quand je suis brûlée après 12 heures de travail....quelques fois je me laisse traîner au resto ....

en semaine,je suis plus disciplinée ! merci pour tes trucs et conseils,c'est bon de voir que nous ne sommes pas seules dans cette roue....bonne semaine à toi !!

Manon a dit…

Salut,

Bravo pour ta performance!

Je comprends ton besoin de fruits et légumes frais pour ton monde. Moi aussi j'en ai besoin. Mais j'ai décidé de faire un compromis avec mon cannage-maison (donc je sais ce qu'il y a dedans).

Je fais provision des fruits et légumes quand c'est en abondance, à meilleur marché et local. Comme ça, en hiver, j'achète aussi du frais, mais comme les coûts sont généralement plus élevé, je complète avec les cannage-maison ou les légumes que j'ai congelé.

La Mère Michèle a dit…

Manon : je ne place pas du tout le cannage et la congélation maison dans la même catégorie que ce qui se fait au commercial!!!!

Et des fraises congelées fraîches en plein été c'est bien meilleur pour la santé que des fraises de californie en hiver, même fraîches!! Pareil pour bien d'autres aliments...

Je ne voulais pas utiliser le mot FRAIS comme une garantie nutritionnelle ;o))

Manon a dit…

Désolée!

Je ne te connais pas encore beaucoup ;)

Maintenant je sais que tu penses comme moi :)))

Milou a dit…

Je suis dans le même genre de processus. Me reste à mieux classer frigo et garde-manger loll ( et acheter un congélo ou un autre frigo pcq ça déborde!)
Ma prochaine étape, tester ma machine à pain... Envie de faire des choses moi-même, de savoir ce qu'il y a là dedans et d'économiser probablement en bout de ligne...
Et ça revalorise, de se voir plus créative. Et moins stressée pour tel ou tel ingrédient à courir aller chercher.
Dans le fond, revenir à ce que nos mères faisaient pour la plupart et ne pas être prises au dépourvu...

Charlotte a dit…

Bonjour Mère Michèle,

j'ai une bouffée de fierté là! Je suis vraiment heureuse pour toi de cet accomplissement. Vraiment. Je n'aurais pu exprimer aussi bien que tu l'as fait, à quel point on peut arriver à dépenser autrement.

À gérer différemment nos besoins, sans pour autant se priver de quoi que ce soit. C'est une forme de créativité et d'économie qui est extrêmement valorisante!

Ce sentiment de ne plus être spectateur de ce qui peut arriver, mais bien d'être un acteur très impliqué dans sa propre gestion familiale. Je connais le sentiment que tu ressens. Tu es très forte! Une situation précaire peut rapidement tourner au désastre, mais dans ton cas, tu as réussis à gagner beaucoup de temps avant que cela se produise: des provisions, une meilleure gestion de ses avoirs. Je suis tout à fait d'accord; c'est la richesse.

J'espère que vous recevrez ce revenu sous peu!!

Charlotte

La Mère Michèle a dit…

On l'attend encore, d'un jour à l'autre, comme y disent... pffff

Tu peux être fière, oui, parce que tu as inspiré ce changement! Merci!

grenouille verte a dit…

un award pour toi sur mon blog....viens voir xx

~nancy a dit…

..moi je suis en admiration devant ta détermination et surtout devant votre choix de vie..

..pour avoir connu la pauvreté déjà étant jeune(maman sur l'aide social avec bébé soeur 9 mois et moi 9 ans), je peux te dire que j'ai appris très vite à cuisiner avec brio une douzaine d'oeufs lol!!

..ensuite plus tard,avec nos 4 "infants" à la chaumière, j'ai commencé à sruter à la loupe les spéciaux..compter mes cennes pour acheté du lait j'ai fait ça pas mal longtemps et je n'ai pas honte de le dire..l'important;il y avait du lait dans le frigo;)

..maintenant nous sommes plus à l'aise financièrement mais j'ai toujours le symptôme du tit écureuil avec mes réserves de spéciaux..pour Noël nous étions 35 personnages et c'est assez surprenant avoir si bien manger pour le montant que j'ai investi pour l'occasion..

..tes "infants" ont beaucoup de chance de connaître les vrais valeurs avec une maman comme toi..

..gros bizous sur les deux joues et sur ta belle grosse bedaine pleine d'amour;)

~Donalda xx

La Mère Michèle a dit…

Wow Donalda! Merci beaucoup! Tes bisous me vont droit au coeur!!!

Un award pour moi la Grenouille???
Whaaa j'y cours!!!

Louis-Charles a dit…

Bonsoir Mère Michèle,

Je suis un peu hors d'ordre, mais peut-être que ça peut intéresser ton maçon préféré. La compagnie de maçonnerie avec laquelle mon entreprise partage ses locaux a des projets qui s'en viennent. Les projets avec conditions hivernales ne courent pas les rues mais selon ce que j'ai entendu, 2010 va être occupée. Tu peux me contacter par email. Ils font de la brique, du bloc et de la pierre naturelle. Les projets sont concentrés sur l'île de Montréal.

Bonne soirée,

Louis-Charles

La Mère Michèle a dit…

Hihihi! Merci du tuyau Louis-Charles!
Nous sommes encore à Québec pour le moment, à vendre notre maison pour retourner dans le coin de Montréal justement.

Le chômage vient de s'arrimer, justement, ce qui nous soulage un peu pour les quelques semaines que va encore durer l'hiver. Et son boss prévoit le rappeler sou peu!

Merci encore!!!!!
Wow, quelle solidarité sur les blogs!!

Louis-Charles a dit…

Entre me taire et prendre une chance d'aider, je préfère toujours la deuxième option. :o) Content de voir que ça s'arrange!

Bonne journée!

Related Posts with Thumbnails