vendredi 5 novembre 2010

Sommeil, quand je te fuis



Ohhhh!!!! Comme mon lit était bon ce matin, et comme j'ai dû le quitter à regret. Pourquoi est-ce que les nuits les plus merdiques côté réveils-de-bébé surviennent toujours quand on a la ferme intention de dormir peu, mais profondément, vu l'heure tardive à laquelle on est allé au lit? Chaque fois que je prolonge ma veille plus tard qu'à l'habitude, j'en paie le prix! Mon repos nocturne est devenu une chose dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. En bon français: je me call les shots.

Mystère: lutin est insomniaque depuis deux jours, de nuit comme de jour. Je viens de le coucher pour sa sieste et il est déjà réveillé. Cette nuit, il s'est agité et mis sur le ventre au moins une quinzaine de fois. Quelque chose doit le déranger!

Résultat: je suis épuisée. Et c'est précisément ce soir qu'à lieu la réunion familiale prévue il y a un bout.

Constat: je me couche trop tard depuis des lunes. Depuis que BB4 est entré dans notre vie, et ce pour encore un bout vu son jeune âge, il me faut prendre les bouchées doubles si je désire un peu de temps pour moi. La famille nombreuse, c'est beau mais c'est un sacrifice personnel à tout instant. Légèrement frustrée de cet état de fait, je me rabats sur la nuit pour compenser. Ainsi, quand la maison est silencieuse, et que mari-maçon va au lit, je me sens en liberté, enfin. C'est le temps de faire des mots croisés sur Facebook ou encore de lire un bon roman. Mais pendant ce temps, à l'autre bout du spectre temporel de 24 heures, ma nuit rétrécit comme peau de chagrin. Les effets psychologiques sont merveilleux, mais les effets physiologiques sont ô combien désastreux. Je suis en quelque sorte devenue un oiseau de nuit malgré moi. Le sommeil ne me vient plus à une heure normale. Ou plutôt, le train du sommeil passe, mais je refuse d'y prendre place. J'ai encore besoin de souffler.

Je ne sais pas trop comment je vais me saisir de ce problème. Je suppose que le temps arrangera les choses, les bébés prenant de l'âge. Mais je ne souhaite pas attendre l'épuisement non plus!

9 commentaires:

shaton a dit…

Solution radicale : ne plus dormir du tout.
Essayée ici avec grand insuccès...

Valérie a dit…

C'est tellement difficile, le sommeil... Je ne sais pas pourquoi, avec les enfants, c'est souvent au moment où on a le plus besoin de quelque chose (un break, la paix, dormir, etc.), qu'ils ont justement le besoin contraire...

C'est le genre de truc dont on ne déteste pas se souvenir quand c'est passé, mais maudit que c'est dur quand on est dedans!
Bonne chance!

Éléonore a dit…

Je comprends très bien la situation pour l'avoir vécu. On a besoin de cette liberté et de ce silence.
Je me souviens que ce fut à fiston (mon ainé) que ce fut le pire, j'étais un oiseau de nuit et lui chantait avec le coq.

Heureusement c'est un moment qui passe. Par contre j'avoue que pour les mamans qui ont des enfants à 40 ans, le moment doit être plus dur, car je n'ai plus la même résistante qu'à cette époque du 27-37 ans.

La Belle a dit…

Je connais ça moi, on veut dormir les enfants ne dorment pas, on ne dort pas, les enfants dorment ;-)

Je te souhaite de trouver le sommeil bientôt ;-)

nina a dit…

N’ayant pu, malgré mes démarches en ce sens, faire valoir mes droits en justice - j’ai en effet contacté des responsables, des institutions et personne n’a pour l’instant voulu m’apporter son soutien, pourtant nécessaire. Cela a eu toutefois le mérite de faire passer un petit peu mon témoignage - j’ai donc décidé de faire un scandale, le plus énorme possible et c’est pourquoi je fais circuler l’adresse de deux blogs que, pour l’instant, j’ai pu publier à la suite de ces démarches infructueuses, dans l’espoir qu’à force de tapage, cela suscite suffisamment d’interrogations de la part des gens pour que je puisse enfin voir les faits que je relate au moins examinés par la justice et être entendue. C’est tout ce que je demande.

http://blog-etc-temoignage.blogspot.com/
http://swaplitteraire-nina.blogspot.com/

La Mère Michèle a dit…

Shaton: pu dormir??? C'est le SPM créé de toute pièce, à longueur de vie LoL

Le changement d'heure pourra peut-être m'aider à m'enligner dans la bonne voie, finalement... À 10h je suis fatiguée comme s'il était 11h ...;o)

Joan Durand a dit…

Eh! bien, heureusement qu'il y a les changements d'heure. Dépêche-toi de dormir, parce qu'un jour pas si loin quand même, bébé sera grand et dormira trop mais il aura son permis de conduire et te conduira lentement mais sûrement vers une autre période d'insomnie. Je me demande, des fois, si les verbes "être une fille" et "dormir" se conjuguent au même temps!

Michèle a dit…

Entourée de mamans fatiguées, j'ai un brin de révolte.

Les mamans ont le droit de dormir. Et la job des bébés et des enfants, est de se coucher assez tôt pour que leur mère ait le temps de souffler avant d'aller au lit à une heure raisonnable.

Mon motus ? On donne tout à nos bébés, jusqu'à ce qu'on ne soit plus capable.

Alors fuck les manuels. Bébé, tu te couches à 7h, et tu ne te lèves pas avant 6h. Pas de bib, pas de tétée, c'est la vie baby.

Ouais, tu vas brailler trois jours, mais après, tu auras une maman saine, reposée et équilibrée, et de ça aussi tu as besoin.

:)

La Mère Michèle a dit…

Michèle: le tord est davantage du côté de moi que de celui de Lutin hihihi!

Il était malade, du moins préparait un gros rhume qui allait éclater un ou deux jours plus tard, lors de la rédaction de ce billet.

Maintenant il fait de nouveau ses nuits comme un grand :)Aucune tétée ou biberon!


C'est moi qui suis pas couchable!!!
LoL

Faut dire qu'ils vont tous au lit assez tard dans la maison... les bébés ça tourne autour de 8:15, les grands ça va jusqu'à 10h évidemment lol

Après cette heure, je me sens off, seule et merveilleusement libre ;o)

Mais tu as raison, ça fait de moi une maman fatiguée!!!! grrrr!

Related Posts with Thumbnails