mercredi 18 mars 2009

Je blogue comme je suis



Il en va de même pour les blogs qu'avec l'expression "la plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu'elle a".

On a beau vouloir bloguer comme une telle, ou désirer tel style de trame de fond: si l'écriture choisie n'est pas la nôtre, si l'authenticité n'est pas de mise, si le décor est planté sans être habité, la recette ne fera pas long feu.

Parfois je me surprends à vouloir écrire pour être lue, écrire pour plaire à une catégorie x de lecteurs ou même de blogueurs. Lorsque je suis dans cet état d'esprit, les mots ne me viennent pas. Je n'arrive pas à faire jaillir un flot de parole que j'aurais calqué ou façonné. Telle censure qui s'opère naturellement, sans contrôle. Ce n'est pas "moi".

Mais en même temps, il ne faut pas perdre de vue que le blog n'est pas non plus la personne. Bon. À la lecture de ces odes successives à la maternité, aux délices du foyer, à l'émerveillement de l'amour partagé, on pourrait m'imaginer en tablier toute la journée à chantonner des comédies musicales, berçant bébé tout en faisant une tarte aux pommes. Pourtant, je suis aussi une femme tourmentée, une littéraire inassouvie, une personne ayant étudié, étudié encore, et travaillé aussi! Je ne suis pas toujours heureuse à la maison, souvent je m'y ennuie, je regrette certaines équipes de travail, certains moments universitaires. Je ne suis pas que la maman de ou la femme de. Non.

Par contre, lorsque je blogue, je le fais en m'enorgueillissant de ce qui m'est le plus cher, je le fais en fonction de mes valeurs primées, je laisse parler mon coeur. C'est pourquoi, même si j'essaie d'écrire autrement, j'en reviens toujours à mes enfants, à mon foyer. Ils sont mon inspiration, ils sont mon coeur. Je n'ai pas besoin de jouer un personnage pour avoir des choses à raconter sur ma vie de mère. Le matériel est devant moi, je n'ai qu'à l'assembler en phrases qui se tiennent.

Qui cherche ici un modèle de performance sera déçu. Qui est à la recherche d'un mantra organisationnel le sera d'autant plus. Qui espère lire mes succès professionnels devra patienter encore quelques années. Qui n'aime pas les enfants aimera l'écrivaine qui les élève sans nécessairement acheter l'idée du bonheur en famille. Qui n'aime pas, en définitive, entendre parler de nuits blanches ou de dents qui percent, ferait mieux de passer son tour.

Je dois écrire pour moi en tout premier lieu. Et je dois écrire ce que je suis, non ce que je voudrais être ou encore ce que les autres voudraient entendre. C'est cela, ou la rivière de mots se tarira.

Une blogueuse d'expérience m'a un jour dit: il faut que tu écrives ce que tu as envie d'écrire, ou encore tu te retrouveras à négliger ton blog, et puis ultimement en arriver à perdre le goût d'écrire. Merci Lily, c'est un très bon conseil.

Qui m'aime me suive, comme on dit si bien!

22 commentaires:

Les Chroniques de la Couvée a dit…

Je me suis souvent retrouvé devant mon écran à me dire que je devrais fermer mon blog, parce que j'avais fait le tour de la question maternité et que je n'avais plus rien d'intéressant à raconter.. que ça n'allait plus intéresser personne.
Mais j'en suis toujours revenue à ma première motivation: laisser une trace, des souvenirs de mes enfants, partager ces moments avec des amis et de la famille. Faire aussi de nouvelles rencontres.

Alors dans cet optique je me fiche maintenant de plaire ou déplaire. Qu'on vienne par millier ou par dizaine me lire. Je préfère avoir 2-3 lectrices vraiment intéressées et qui veulent partager mon quotidien, que 100 lectrices qui passent comme des coups de vent et qui n'ont pas vraiment envie de me connaître.

Pour moi aussi, c'est un exercice d'écriture et de réchauffement pour me permettre de bien travailler sur mon roman.

Mi-trentaine a dit…

Changer pour essayer de plaire, ça ne fait jamais long feu!

Moi j'aime te lire! Ton quotidien et tes réflexions m'intéressent!

Surtout, n'y change rien! :)

Marie-soleil a dit…

Chacune on a eu un appel pour bloguer comme pour certaines la maternité, le quotidien pour d'autres. Mais une chose qui est sur on est toute des femmes et toutes des puits sans fonds à paartager ;)

Alors allons-y fort!!!

Lily a dit…

Wow, merci!!
Je disais ça comme ça, ayant vécu le "j'arrête ou j'continue".
C'est certain que toi et moi, on écrit pas sur le même sujet, mais malgré ça, il nous arrive de perdre le feu sacré!

Anonyme a dit…

j'aime beaucoup ce que je lis ici moi et j'ai bien l'intention d'y revenir

MIKA

Monsieur Émilien a dit…

Moi aussi j'adore ce que je lis sur ton blogue. J'ai souvent l'impression que ce qui est écrit pourrait sortir directement de ma tête. Ayant choisi de faire un blogue exclusif pour mon garçon, c'est avec ceux des autres( incluant le tien ) que je me m'amuse et me divertii.

Longue vie à la famille nombreuse! :)

La maman du bébé

La Mère Michèle a dit…

Chronique: c'est vrai que le blog constitue à la longue une sorte de mémoire, bien que publique. J'adore retourner en arrière.

Et oui, il m'importe surtout que les lecteurs/lectrices soient non pas nombreux, mais vraiment intéressés :)

C'est ce que je retiens de vos commentaires :)

Je n'ai pas l'intention de changer :oD

Merci de vos commentaires!
J'aurais beau dire que je n'ai pas écrit ce billet pour recevoir une tape dans le dos nécessairement, ça fait plaisir pareil! hihihi

Pommette a dit…

Moi aussi, j'adore te lire! Chaque fois que je tu écris un nouveau billet, je m'empresse de venir le lire.
J'aime les blogs simples, qui raconte des tranches de vie. La vie de maman nous rassemble tous et c'est dans les choses simples qu'on s'y reconnait.

Grande Dame a dit…

Quel billet criant de vérité! Ça rejoint bcp mes réflexions bloguesques de ces dernières semaines.

L'authenticité. Y a que ça qui compte. Je lis quelques blogueuses dont le style ou la qualité d'écriture laisse à désirer. Pourquoi j'y reviens? Parce que la fille derrière l'écran semble vraie.

J'ai l'air snob de dire ça (de toute façon semble-t-il que c'est ce que je projette comme image, celle d'une fille snob) mais ceci est dit et pensé en toute gentillesse.

La Mère Michèle a dit…

Grande Dame, on ne m'avait encore jamais adressé cette critique mais je l'accueille tout de même :oD Il est vrai que l'authenticité est irrésistible. Snob? Jamais osé même en pensée rapprocher ce qualificatif d'une si Grande Dame! ;o))))

La Mère Michèle a dit…

Je me relis et je manque de clarté: l'authenticité n'est pas la critique !! lol

Grande Dame a dit…

J'espère que tu ne t'es par personnellement sentie viser avec "qualité d'écriture laisse à désirer". :o)

Mère Poule a dit…

AHHH!!!

Comme je te comprends. Des fois, on a le goût de parler de nous. De nos enfants. D'autres fois, de ce que notre Chéri peut bien avoir fait. Ou de ce qui nous passe par la tête.

ET puis... Et puis des fois, on a même le goût de raconter ce qu'on a fait subir à nos enfants. Les bons comme les moins bons coups. Et c'est correct aussi. ON parle de ce que l'on vit pour le moment. Plus tard, ce sera autre chose...

Tu vois, moi, c'est en rien comparable à celui de ma soeur ou d'autres que je lis, mais parfois, ce sont les variations de style qui font le charme d'un blog et me comparer ne m'aiderait pas du tout. En tout cas, c'est ce que je me dit pour m'encourager... Et tant que j'ai mes copines qui me lisent et commentent, bien c'est cela de gagné. (Et maintenant je sais qu'il y en a une de plus qui me lit)

;)

(ET puis ce qui compte aussi, c'est quand je me relis quelques mois plus tard, je me trouve encore très drôle...)

:))))

POur ce qui est de ma qualité d'écriture, j'ai pris la malheureuse habitude d'écrire comme je parle (j'en remercie les forums que je fréquente) et bien que je n'arriverai jamais à la qualité d'écriture de celui de ma soeur ''la future prof de français'' je m'assume... Au pire, je me dis que ça fait partie de mon charme.

;)

(Je vous lis aussi religieusement depuis des lunes, Grande Dame)

re ;)

Looange a dit…

Tu rigoles mais, y a des gens qui écrivent des blogs et on sent que ce n'est pas "authentique". Et ça ne donne plus envie de les lire. C,est comme si la personnalité de la personne transperçait l'écran.

Oui il y aura des moments où tu n'écriras pas. Et d'autres où tu écriras beaucoup plus que d'autres. C'est normal. Mais décrocher totallement.. je sais pas. Ça va faire plus de 5 ans que je blogue, et j'en démords pas.

La Mère Michèle a dit…

La forme est beaucoup moins importante que le contenu! C'est évident.

Et vous enrichissez ma vie comme je l'espère, j'ajoute un grain de sel dans la vôtre :)

Grande Dame: c'est ce que j'avais lu, mais au demeurant, ça ne changera en rien ma façon de bloguer, comme le proclame si haut et fort ce billet :oDDDDD

Grande Dame a dit…

Je rajoute: ne t'en fais pas avec mon prétentieux pseudonyme. Faut pas trop me prendre au sérieux. :o)

S@hée a dit…

Je te suis aussi mon amie!

La Mère Michèle a dit…

Sahée :)

Grande Dame: j'ai toujours vu en toi une Grande femme dans un petit bout d'femme. Je t'ai toujours pris au sérieux :o) Mais il est facile de voir que jamais tu ne te places au dessus des autres. Le terme grande pourrait être remplacé par noble. Non pas supérieure :)

Chantal a dit…

Tu sais, mes récits et petites aventures tourne autour de ma famille, mes amies et mes expériences. C'est ça ma vie alors pourquoi vouloir en rajouter.

La Belle a dit…

J'adore te lire ! Tes récits m'intéressent et tu as une belle façon d'écrire ! Merci pour ces beaux moments de lecture qui se font de plus en plus rare depuis que je suis en conciliation travail-famille ! :-D

M comme...Maman a dit…

J'adhère à 100% à ce que tu dis. C'est tellement bien dit et criant de vérité! C'est vrai que notre blog doit ressembler à ce que nous sommes, à notre petit nid, sinon c'est de la frime! Et quand on se joue une comédie, c'est difficile de tenir la route bien longtemps. Je pense sincèrement qu'il faut trouver une ligne qui nous ressemble, de parler des choses qui nous tiennent à coeur et ce, avec tout ce que nous avons à l'intérieur de nous. Et de le faire avant tout pour nous. Si ça peut faire du bien à d'autres, faire réfléchir, aider, stimuler d'autres, tant mieux! Ça développe alors une belle communauté.

En tout cas, moi j'aime venir te lire. Je n'ai pas toujours le temps de dire coucou mais je reviens toujours car tes écrits me parlent beaucoup.

Merci d,être là! Merci d'être ce que tu es!

Bonne journée!

La Mère Michèle a dit…

:-)

Related Posts with Thumbnails