lundi 4 mai 2009

Beau week end!



Beaucoup de projets ces temps-ci dans nos têtes, beaucoup d'élucubrations dont plus de la moitié ne verra jamais le jour, mais ce n'est pas grave! C'est si bon de rêver! Depuis plusieurs mois je vivais dans la perspective d'un déménagement éventuel. C'était comme une vie avec en moins, l'essence créatrice qui est le moteur de tout ce qu'une personne peut accomplir. Lorsqu'on envisage de quitter un lieu, une relation, un travail, on cesse d'y investir le meilleur de soi. C'est ce que je faisais, et en même temps, je me privais de tant de belles impulsions, ou encore de minutes d'émerveillement pur devant la beauté de mon environnement, devant notre chance d'être ici, maintenant, et vivants.

Le déménagement n'est pas écarté, mais nous cessons de penser en fonction de celui-ci. Il nous faut vivre pour le moment dans le présent, et remettre à plus tard le casse-tête de la réflexion et des décisions qui, de toute manière, ne se concrétiseront que dans deux ans au minimum.

Malgré la fraîcheur de la température, nous avons bichonné notre terrain cette fin de semaine. J'ai désherbé et embelli ma plate-bande plus près de la maison. Nous envisageons d'en créer une autre sous les arbres bientôt et j'ai bien hâte de la voir prendre forme. J'ai une peur affreuse des insectes piqueurs mais j'adore les fleurs. Grand paradoxe, mais loin d'être le premier en ma ténébreuse personne! J'essaie de ne pas trop mettre de grandes fleurs sucrées pour ne pas trop les attirer. La piscine est ouverte pour l'été, et nous ravit avec ses vagues turquoises et ses bruissements de fontaine causés par le filtreur. Les panneaux moustiquaires de mon abri d'été battent doucement dans un vent encore un peu frais. Bientôt il fera bon s'y asseoir longuement.

Samedi soir, toute la petite famille est allée barbecuiter chez Grande amie, dont la fille est ma filleule. Le sous-sol a engouffré les trois grands enfants jusqu'à presque minuit. Amie avait fait l'acquisition de deux jeux de karaoké sur PlayStation et nous les avons entendus chanter à tue tête pendant de longues heures. C'était étrange. J'ai réalisé que je n'avais pas souvent entendu chanter mes filles. Vers les 21 heures, Petite Fleur s'est effondrée dans mes bras et a commencé sa nuit sur un petit matelas dans la pièce à côté, au pays de Morphée. C'était notre première sortie si tard en soirée avec elle. Elle a 19 mois. Nous avons toujours quitté assez tôt pour donner le bain et la routine à la maison, même si l'heure était un peu dépassée. Pas cette fois. Cela m'a donné à penser que ça achève, comme on dit! Bébé grandit, et sa capacité de veiller aussi :) Et son adaptabilité à une variété d'imprévus et d'inhabituels également. Tout de suite après cette pensée, j'ai songé à l'autre enfant qui viendrait, mais cela n'a pas refroidi mon enthousiasme au contraire. Je suis prête à assumer.

Journée dominicale, petit frère est venue avec sa douce conjointe. Ils commencent à parler maison, première étape vers les pourparlers bébé, sans doute :) Est-ce que j'ai hâte d'être matante moi là? Petit mari a terminé de refermer le toit qui avait coulé ce printemps, on s'en rappelle. Tout était sec et prêt. Nous avons terminé cette belle journée par un moment familial en plein-air.

Bon début de semaine!

2 commentaires:

La Belle a dit…

La piscine déjà ouverte ! Wow c'est rapide ! J'y pense pas avant la fin du mois de mon côté ;-)

grenouille verte a dit…

bonne semaine à toi !! xxx

Related Posts with Thumbnails