vendredi 26 septembre 2008

Intense adolescence



Je m'en rappelais. Mais pas à ce point. J'ai été moi-même une ado extrêmement émotive, voir même théâtrale. Demandez à mes parents ils vous rediront que j'avais sale caractère et larme facile, en plus d'être déterminée et secrète. Pffft! De ce que je me rappelle, je n'étais pas pire qu'une autre. Les travers qui m'ont été reprochés, je les tolère avec humilité chez ma Grande Ado, car je sais, je comprends, c'est pas si difficile pourtant! Je crois que je fais de la bonne job de maman, par bout. Mais je suis aussi parfois dépassée! Et dans ces moments, je lâche prise :-)



Hier soir, écrasés par l'humidex inattendu, nous avons statué que faire la cuisine relevait du miracle. Direction Subway avec les trois mousses, incartade suprême à la routine. Pendant le repas, Grande Ado soupire. Interrogée, elle nous répond qu'elle n'a pas envie de cette croisière prévue pour le lendemain, et attendue avec tant de hâte. Impossible de lui tirer les vers du nez! Il y a du garçon là-dessous, je dis. L'émotion la ronge intérieurement. Nous sommes sortis du resto à la noirceur, complètement ébahis. Mais les enfants n'étaient pas au bout de leurs surprises!

Prétextant une virée en voiture près d'un chantier où travaille Petit mari, nous avons pris discrètement la direction du WalMart, et oui, à 19:15! Du délire je vous dis! On avait carrément l'impression de faire l'école buissonnière :) Nous avions un but.

En chemin, les enfants y allaient de leur raffale habituelle de questions, complètement déstabilisées, elles dont l'univers est orchestré avec tant de précision. Petite Fleur, malgré une journée éprouvante, ne soufflait mot (oui, elle parle parfois!), semblant se faire complice de notre escapade.

Grande Ado, surtout, questionnait ardamment. C'est qu'il y a environ trois semaines, nous avons fait l'achat de deux montures et verres pour sa myopie, qui a encore augmenté cette année. Mais après avoir donné l'accompte nécessaire pour la commande, le porte-feuille s'est asséché. Et depuis l'appel tant attendu, les dites lunettes se morfondent patiemment sur les tablettes du commerce, attendant notre venue. Grande Ado se morfond cruellement elle aussi, à la pensée de toutes ces minutes sans nouvelle monture au visage :) Nous démentons toutes ses affirmations à l'effet que nous sommes en route pour aller chercher ce trésors.

Nous passons devant le WM. J'entends son coeur dégonfler lorsque nous ratons la première sortie. Mais, la coquine ignore que nous savons également être coquins! Petit mari entre par la seconde. Elle s'exclame aussitôt "pas vrai! pas vrai! si c'est ça je capote!". Je la regarde avec le sourire. Elle me fond en larme sous les yeux! Un torrent de joie! Pour des verres! Le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle ne tolère pas les surprises :)

Chère amour. Tiens bon! La tempête s'appaisera sous peu. Tu verras clair dans ton coeur un jour, je te le promets. En attendant, je te lâche pas! Maman est là.

9 commentaires:

Bouddi a dit…

Ben voyons..j'ai l'coeur tout à l'envers en lisant ton billet...je me retrouve un peu en ta fille je crois! ;)

Milou a dit…

Que d'amour dans ce billet, merci de le partager!

Du coup, je m'ennuie de mon ado à moi, qui vit maintenant ailleurs... Et ce même si c'est intense quand elle vient nous voir :) Je reviendrai le lire au besoin!

La Mère Michèle a dit…

L'adolescence, c'est toutes les émotions pêle-mêles avant qu'on les range savamment sur les étagères en vaines tentatives de contrôle.

C'est là qu'on s'explore le mieux, qu'on se connait à fond. Puis, on essaie de dompter nos côtés moins louables.

Mais intérieurement on change jamais. Je suis telle qu'à 15 ans, émotive, romanesque, insatiable...

Mais je suis un brin trop rationnelle pour vivre tous ces élans au quotidien! Que de fatigue émotive, sinon! lol

~nancy~ a dit…

..bonjour Mère Michèle;)

..comme il est doux de lire ton billet ce matin..un billet tout plein d'amour..

..on peut dire que tu portes très bien les deux noms;mère et Michèle lol!!..

..et bien moi à l'adolescence..humm..pas endurable!!..le suis-je réellement maintenant lol!!..

..bon samedi;)

~nancy

Grande Dame a dit…

Chère Chouette! On lui demande de faire des consessions et elle est raisonnable pour les besoins de la cause. C'est peut-être dans son tempérament aussi.

Touchant billet.

C'est fou ce que leurs tracas, même apparemment "mineurs", peuvent leur peser.

Une perle cette jeune fille.

Une femme libre a dit…

Il faut être myope pour la comprendre. Tellement fatigant de ne pas voir comme il faut. Achalant,frustrant. Il est des choses qui ne peuvent pas attendre, et des lunettes ajustées à sa vue en font partie.

La Mère Michèle a dit…

Les siennes n'étaient pas extrêmement dues :o)

Elle n'avait baissé que de .50, d'un côté, et .25 de l'autre. L'opto m'a même dit qu'elle pouvait les "toffer"...

Mais nous avons préféré opter avec elle, pour son confort visuel à 100% ...

Une femme libre a dit…

Merci pour les explications! Je sympathisais avec la petite parce que moi, grande myope, j'ai aussi pleuré de joie quand j'ai enfin eu des lunettes et su ce que c'était que de voir come il faut! Mais maintenant, il y a les verres de contact et des opérations tout ce qu'il y a de bien pour remédier au problème. Mon fils a été opéré pour sa myopie et sa vision est maintenant parfaite. C'est encourageant!

La Mère Michèle a dit…

C'est vrai que mon billet n'est pas clair a ce chapitre :)

On pourrait croire que je laisse ma fille attendre après sa vision!! loll Moi aussi j'en pleurerais de joie si l'on me redonnais des yeux, tiens!

Nous espérons que le phénomène est en ralentissant. C'est impressionnant les premieres années combien ils perdent vite.

Related Posts with Thumbnails